• Elle voulait m'acceuillir
    Elle allait me ravir
    Elle me donnait envie de mourir
    Juste avec son sourire
    Tout devenait froid et sombre
    Seul Vivait en moi son ombre
    Celle qui aux autres faisait peur
    Pour moi n'était que douceur
    J'était prêt à l'acceuillir
    J'allais enfin pouvoir partir
    Mais à ce moment là elle est arrivée
    Celle qui allait tout boulverser
    Je ne sais pourquoi
    Même pas si elle était là pour moi
    Mais j'ai recommencé à vivre
    Recommencé à rire
    Depuis ce jour là je ne cesse de t'admirer
    Toi qui m'a sublimé
    Je te serai éternellement reconnaissant
    Même si mon amour grandissant
    Ne peut pas t'être donné
    Je te donnerais à jamais mon amitié


    votre commentaire
  • Qui peut oser dire qu'il na jamais souffert
    Qui na jamais signé a coeur ouvert
    Moi mon sang est noir
    Plein de soufrance , haine et desepoir
    Ca je suis le seul a en souffrir
    Car vous votre sang est rouge pur
    La vie cherche a vous retenir
    Alors que moi seul adossé a un mur
    Je ne cherche qu'a mourir .
    Pourquoi suis-je comme cela ?
    Qu'ais je fais pour meriter ça ?
    Je reve de vivre de nager dans le bonheur
    Mais au contraire je ne vis que de souffrance et de peur!
    Je suis impuissant face a cela !
    Malheureusement je ne veux rien changer a ça!
    Je mourirais seul comme je l'ai toujours été !
    Je serais alors enterré
    A plus de six pieds sous terre
    Moi l'éternel coeur solitaire
    Voila je le trouve trop beau et il m'a autorisé a le mettre sur mon blogg c'est trop gentil merci mon semi elfe!!

    2 commentaires
  • Vengeance

    J'ai envie de leur cracher ma haine
    De leur montrer la soufrance
    Qu'ils ressentent se qui surpasse la peine
    Et renonce à trouver une délivrance

    Que tout espoir pour eux soit anéanti
    Que leur joie peu a peu sombre dans l'oubli
    Qu'ils sentent ce poignard dans leur coeur
    Qui tout doucement les tuera avec lenteur

    Et dans leur longue agonie
    Qu'ils pensent au mal qu'ils ont commis
    Supliant jusqu'a l'enfer de les délivrer
    De la culpabilité que je leur orai souflée

    Quand surgiront les remors
    Se sachant responsable de la mort
    Que j'orai trouver pour leur échaper
    La seule façon de tous les faire payer

    Car mon âme est pourri
    Et sa gangraine a envahi l'esprit
    Qui lentement sombre dans la démance
    Appelant tout entier à la vengeance


    1 commentaire
  • Sentence

    L'attente interminable qui dure,
    La remémoration d'un bonheur fini
    Depuis l'instant, où d'un murmure
    On décida de détruire sa vie.

    Comme un condamné à mort
    Qui jusqu'au bout espère encore.

    Et soudain elle l'appercu,
    Le jour du déchirement,
    Des secondes de réalités perdues
    Défilaient inévitablement.

    Comme un vivant qui se meurt
    Et qui voit arriver son heure.

    Et le répis accordé prend fin.
    Tout se termine et tout commence
    Des larmes surgissent soudain,
    Murer dans un éternel silence.

    Comme un mort qui, errant,
    Tend la main aux vivants.

    Et le boureau, grand sourire,
    Prend un dernier plaisir,
    Car le geste qui la tuera
    Se sera elle qui l'accompliera.

    Et le condamné, le vivant et le mort
    Se retrouve en un seul corps.


    votre commentaire
  • Piège

    Pour lui tu as tout oubliée
    Laissant jusqu'a ton coeur
    Sans contrainte vagabondé
    Dans les profondeurs du bohneur

    Deux rêves se sont entrecroisés
    Dans les astres et sur la terre
    Furtivement le chaos s'est instalé
    Détruisant deux coeur solitaires

    Pour finnalement aboutir
    A deux êtres solidaires
    Avec l'amour comme seul avenir

    Mais sans t'en doutée tu es tombée
    Dans le piège le plus redouté
    Celui d'être aimé...


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique