• La comtesse Erzsébet Báthory, aristocrate hongroise de la fin du 16eme siècle et du début du 17eme siècle, n'était pas à proprement parler un Vampire. Mais elle est réputée pour avoir sacrifié des jeunes filles vierges pour récupérer leur sang. Alors, simplement bu ou bien versé dans sa baignoire, ce sang lui servait d'élixir de jouvence lui permettant de conserver sa jeunesse et sa beauté.

    Elle occupait le château de Csejthe, en Hongrie, à proximité des Carpates, terre de Vlad Tepes. Mariée au comte Ferencz Nadasdy toujours en guerre, la comtesse s'ennuie. Elle trouve dans la magie noire une occupation, suivant les conseils et le savoir de son serviteur Thorko. Commencent alors les tortures de jeunes filles enlevées dans les villages alentour.

    En 1600, à la mort de son mari, la comtesse se rapproche d'une sorcière prénommée Darvula et ses actes se multiplient et s'intensifient en horreur. Les jeunes filles sont enlevées par dizaines et attachées dans les cachots du château, à attendre la cruauté de leur ravisseuse.

    Enfin, le 30 décembre 1610 à force de rumeurs et d'inquiétudes face à un tel nombre de disparitions, le comte Gyorgy Thurso, le cousin de la comtesse, met fin au massacre, aidé par les soldats et les gendarmes de la région.

    En 1611 se déroule son procès pour ses actes sanglants. Elle sera condamnée à l'emprisonnement à vie, seuls ses liens de parenté avec la famille royale l'ayant sauvée de la mort. Ses complices, quant à eux, n'auront pas cette chance. Elle aurait ainsi sacrifié entre 80 et 300 jeunes filles en dix ans.

    Le château de Csejthe est resté maudit. On le dit hanté par la comtesse Báthory, qui continuerait à commettre ses crimes. Sans doute, ces croyances persistantes font qu'elle est souvent considérée comme un vampire et non comme une femme cruelle à force d'être obsédée par la vieillesse.


    votre commentaire

  • 1 commentaire
  • J'adore Werber et voici deux livres que j'aime particulièrement beaucoup.

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique